Bougies allumées en hommage aux victimes du 13 novembre

« Les méchants, c’est pas très gentil les méchants »

Je voudrais dire à tous ces terroristes qu’ils n’auront pas la France. Mieux, à chaque attaque qu’ils perpétuent à notre encontre, ils la renforcent. Et ça, nous le devons à une force bien supérieure à celle qu’ils pensent détenir grâce à leurs kalachnikovs. Cette force, c’est notre multiculturalisme.

En début d’année, les terroristes ont voulu toucher des cibles précises, des dessinateurs dans le cas de Charlie Hebdo, des juifs dans le cas de l’Hyper Cacher. Ils ont pu assister, impuissants, à la résistance du peuple français, qui, dans toute sa force, est resté debout et a continué à faire briller la République comme une icône de la liberté, de la tolérance et de la richesse culturelle à travers le Monde. Ils ont compris que cibler un profil précis de français ne servait à rien, car tous les français, de toutes origines, se sont soulevés pour soutenir les leurs, aussi différents soient-ils.

La Tour Eiffel se part de son plus bel habit, celui de nos valeurs
La Tour Eiffel se pare de son plus bel habit, celui de nos valeurs

Alors ils ont adopté une stratégie différente, ils ont essayé de nous attaquer sans se soucier du profil des victimes, pensant affaiblir les diverses cultures qui caractérisent notre pays. Manque de pot, ça a encore échoué. « Taper dans la fourmilière » n’a pas ralenti notre nation, elle nous a poussé à exprimer encore plus fort notre fierté d’appartenir au peuple français, d’adhérer à ses valeurs. Ce qui signifie bien sûr y adhérer sans devoir se soumettre à de quelconques idéologies liberticides. C’est parce que la France est peuplée de citoyens si différents les uns des autres qu’il est impossible de la détruire tant elle peut revêtir des formes variées.

Le jour où vous exterminerez tous les catholiques, les musulmans, les juifs, les protestants, les bouddhistes, les rockeurs, les écrivains, les amateurs de bon vin, les philosophes, les bons vivants, les gens en terrasse, les dessinateurs, et tous ceux qui composent notre richesse, alors seulement, vous pourrez clamer votre victoire. Mais permettez-moi de vous dire, messieurs les terroristes, que ce jour n’est pas prêt d’arriver, et que juste pour vous, on va chanter, boire, faire la fête un peu plus fort, histoire de couvrir le bruit de vos balles.

"Longue vie à la vie"
Crédits photo : Jérôme Delay / AP

Pour conclure, je citerai un grand philosophe de notre époque, M. Le, qui, du haut de ses quelques années de liberté, a déclaré hier au Petit Journal à propos des terroristes « Les méchants, c’est pas très gentil les méchants ».