Toulouse Game Show

Salon Toulouse Game Show

 

Le Toulouse Game Show, un rendez-vous incontournable pour tout bon geek qui se respecte ! On y traite de jeux vidéo, de la culture japonaise et de science-fiction entre autres sujets stéréotypant un peu plus les geeks ! Le week-end dernier, c’était la 9ème édition, et vu les invités, je ne pouvais pas louper cet événement.

Alexandre Astier, Joueur du Grenier, Bruce Benamran (e-penser), François Descraques, PV Nova… Tant d’invités qui m’ont convaincu de réserver mon week-end à Toulouse, et d’en profiter pour visiter la ville rose. Celle-ci est d’ailleurs à la hauteur de sa réputation, avec les avantages d’une grande ville, la propreté et un peu de calme en plus.

Avant de parler du contenu du salon du Toulouse Game Show en lui-même, parlons de l’organisation… qui laisse vraiment à désirer. Entre le manque de communication sur certaines décisions prises au dernier moment concernant le fonctionnement de certains événements (un jeu de hasard façon Motus pour pouvoir faire des photos avec M. Astier qui n’a lieu que le matin et où seulement 60 gagnants peuvent être sélectionnés par exemple) et les files d’attente totalement chaotiques pour les conférences, on a frisé plus d’une fois l’émeute… Et oui, quand on invite autant de beau monde, on réfléchit un minimum en amont pour optimiser la fréquentation du salon.

File d'attente au TGS
La file des déçus ayant été refusés à l’entrée pour la 1ère conférence d’Alexandre Astier après des heures d’attente.

Mais ne nous attardons pas sur les points négatifs, passons au plus intéressant : Les conférences du Toulouse Game Show ! Outre les stands fourmillant de goodies geeks en tous genres et les cosplays délirants, Alexandre Astier nous a fait l’honneur de nous proposer 2 conférences. La 1ère nous a enfin donné de nouvelles informations sur la suite de Kaamelott qui se passera bien au cinéma et sur le roman graphique qui devrait être la suite directe du livre VI, racontant la résistance faite par les chevaliers en l’absence d’Arthur, parti à Rome. Petite déception cependant, les questions posées par l’assemblée n’étaient pas très…pertinentes. C’est ainsi qu’un événement phare du Toulouse Game Show qui se devait d’être riche en révélations, a été noyé par des questions inutiles auxquelles Astier avait déjà répondu précédemment ou n’avait rien à répondre de particulier. Dommage. La 2nde conférence nous a ramené sur son actualité la plus récente : L’Exoconférence. En plongeant dans les détails de celle-ci, Alexandre Astier a pu nous expliquer l’approche scientifique qu’il a mené autour de son spectacle, accompagné par Bruce Benamran et Xavier Passot (responsable de l’étude des phénomènes aérospaciaux inexpliqués au GEPAN). Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’était très enrichissant !

La 2nde conférence d'Alexandre Astier
La 2nde conférence d’Alexandre Astier a elle aussi affiché complet.

L’une des phrases qu’a prononcé Astier au cours de la conférence m’a touché et je la trouve vraiment pleine de sens :

« J’aime la phrase « Je ne sais pas », elle me fait beaucoup de bien »

pour expliquer qu’il préfère laisser la place à l’inconnu plutôt que de remplir ce vide par des spéculations diverses (visites extraterrestres, religion…). Je suis de ces gens là car je trouve que c’est beaucoup moins dangereux de reconnaître son ignorance sur un sujet qui nous dépasse que d’en inventer les contours à travers des explications plus ou moins bancales. Et c’est aussi bien plus humble que de vouloir montrer à tout prix l’étendue de ses soi-disant connaissances, quitte à passer pour un ignare.

Outre les conférences d’Alexandre Astier au Toulouse Game Show, j’ai pu assister à une conférence autour des « véritables X-files » dont je suis ressorti avec un avis mitigé. Bien que celle-ci ait eu pour intention de décrire des phénomènes inexpliqués purement et simplement (et à ce niveau là, j’ai trouvé les intervenants Jocelin Morisson, journaliste scientifique, et Yves Lignon, fondateur du laboratoire de parapsychologie de Toulouse excellents), j’ai senti que les 2 conférenciers essayaient, peut-être inconsciemment, de remplir ce vide qu’Alexandre Astier préfère justement laisser vide jusqu’à avoir des pistes concrètes de réflexions. Evidemment, c’est en essayant de remplir ce vide avec la science qu’on arrive à progresser, mais M. Lignon allait un peu vite en besogne selon moi.

Et bien sûr, au delà de tout ça, mon côté groupie s’est à plusieurs reprises emparé de moi et je n’ai pas pu m’empêcher de courir à travers les salles du Toulouse Game Show pour faire une petite photo avec les artistes que j’admire et/ou qui m’inspirent… Petit retour en images ci-dessous :

Alexandre Astier
Non sans mal, j’ai pu décrocher une nouvelle photo avec Monsieur Astier…
François Descraques au TGS
L’un des meilleurs réalisateurs du web, François Descraques. Principalement connu pour la web-série Le Visiteur du Futur et pour ses vidéos sur Golden Moustache
PV Nova au TGS
PV Nova, ou l’expert en expériences musicales sur Youtube… L’une des guests les plus sympathiques du Toulouse Game Show !
Bruce Benamran
Le génie de la vulgarisation scientifique sur Internet grâce à sa chaine Youtube e-penser, Bruce Benamran

Outre ces grands artistes, le Toulouse Game Show m’a permis de (re)rencontrer d’excellents Youtubers tels que Joueur du Grenier, Bob Lennon, Krayn. J’ai même pu échanger avec Nicholas Brendon, un acteur américain que je ne connaissais pas du tout… Bref, cet article est bien assez long ! Merci de m’avoir lu et à très vite sur mon blog pour un nouvel article !